Saint Romain LPuy

 

RESTER À VOTRE SERVICE. 
 Et, pour cela, nous vous devons l'information.

Pour cette raison, vous trouverez ici, chaque fin de semaine, nos commentaires sur la vie municipale, le récit de nos actions et de nos interventions... Etc... Enfin tout ce qui vous concerne.
 
La démocratie c’est une majorité et une opposition.
 Un pouvoir - Un contre-pouvoir

 
 
  Accueil   Nos
C
onseillers
  Actualité   LOIRE-Forez   Patrimoine   Notre Site
de campagne
  Contacts  

Pour VOIR:  Cliquer sur les textes en Bleu ci-dessous
.............La censure continue.........Avant le 31 Janvier 2022.....PLUI......danger........Mairie:  Service Minimum..........Finances...Finances.................Saint Romain le Puy...une opposition BOYCOTTEE.........................Audience: depuis la création du site internet , plus de 3800 pages visitées ..mensuellement..86000 fin Janvier 2022.......Merci..  ......Merci de votre Visite....et de votre Fidelité.......
 


22
janvier
2
022

 
 
 PLUI...Fin enquête Publique
Lundi 31 Janvier 2022
Une Censure continue
 
 
 
  PLUI

PLAN LOCAL URBANISME INTERCOMMUNAL

Du 3 janvier au 10 février 2022
(Voir site pluiloireforez.fr)
En mairie de Saint Romain le puy :
 Jeudi 13 janvier 2022 de 9h à 12h
Lundi 31 janvier 2022 de 14h à 17h








 
Affichage dans les panneaux
de la commune




 
 
Au fil du temps notre commune se transforme et les plans d'urbanisme qui se succèdent sont conçus pour encadrer la construction et conserver la richesse patrimoniale de Saint Romain. Comme le PLUI pour les années à venir arrive à la fin de sa conception, il passe en enquête publique dès le mois de janvier.
 
        Il est bon de s'informer et peut être même de contester des préconisations de ce PLUI selon votre situation.
 
Sans intervenir, il faut s'attendre à quelques surprises...

(Voir ou revoir notre article du conseil municipal du 07 avril 2021)
 
 


Service minimum

 
 
Après avoir pris position très nettement pour soutenir la poste dans sa décision d'abandonner Saint Romain (Pub de lancement avec Intermarché, Navette vers la poste de Sury le comtal, oubli des avis précédents du conseil municipal …) l'équipe de Madame Brunel teste une démarche similaire au sein du conseil municipal : réduire au minimum le travail des élus pour peut-être un jour se passer d'eux.
 
        La méthode est simple et semble être bien acceptée de toute l'équipe majoritaire.
 
        Quelques exemples : 
  • Les conseils municipaux doivent être les plus courts possible, éviter les débats (si seulement il n'y avait pas d'opposition), ne pas répondre (surtout parce qu'on ne sait pas, nombreuses lacunes pour certains adjoints) et reporter des points qui sont mal préparés. Les cas les plus récents concernent le vote du règlement « Salle Fréry » avant sa rédaction définitive, le report d'une convention pour travaux avec Précieux car l'adjoint rapporteur de ce point semblait le découvrir le jour du conseil et les trois essais nécessaires à l'attribution d'une subvention à l'école maternelle. 
  • Les commissions municipales ne sont pas en reste puisque deux d'entre elles semblent avoir disparu, la communication et le cadre de vie, quant à celles qui se réunissent (hormis petite enfance et scolarité) elles le font souvent très vite, parfois la demi-heure suffit. Un peu comme pour le conseil qui lui atteint les 45 minutes (mais avec les questions diverses et malgré les points qui nécessitent plusieurs épisodes). 
L'article de ce jour restera jusqu'à sa fin le reflet de notre équipe un peu désabusée, mais avant d'en arriver à cette fin, nous voulons affirmer une fois de plus que Madame Brunel et ses adjoints dirigent dans un refus total de concertation, peut-être même avec une partie de leurs élus.
 
Nous souhaitons toujours être un jour plus efficaces, nous poursuivons cet objectif et cherchons les moyens de l'atteindre. En attendant l'actualité de la semaine nous amène à penser que certains élus ne se posent même pas une telle question ils s'estiment certainement satisfaits et peut être indispensables en flânant dans Paris, entre deux visites au Congrès des Maires.
  
Nb : Invitation pour la première fois de ce mandat des élus d’opposition pour la commémoration du 11 novembre.

Peut-être le retour de l’esprit républicain ?

 
 
….......FINANCES........FINANCES.......
 

Vous avez peut-être au cours de la dernière campagne pour les élections de 2020 noté nos positions au sujet des finances communales. 

                    Depuis nous avons pu constater qu'il fallait bien emprunter à nouveau puisque le prêt de 800 000€ volontairement décalé sur 2020 a été très rapidement débloqué (dans le mois du 1er tour). De plus nous avions aussi indiqué à l'époque que certains retards dans les travaux et une grosse facture repoussée sur 2020 permettaient à l'équipe de Madame Brunel d'annoncer un désendettement qui en fait n'a existé réellement que le soir du réveillon 2019. 

                    Depuis le train-train dans la gestion financière communale a repris son cours. Les économies en particulier sur les coûts en personnel ont disparu des préoccupations et l'utilisation des lignes budgétaires dépend surtout de certains adjoints entourant Madame Brunel.

                    Il est bon de rappeler aujourd'hui que plusieurs ventes devaient aider à financer la nouvelle salle « Jacques Fréry » et en même temps cette nouvelle construction devait permettre de diminuer les frais d'entretien par rapport aux bâtiments anciens (moins fonctionnels et dispersés). Dans ce processus d'évolution une partie de la cure a été cédée ainsi que la maison des Associations place Monte San Biagio et le bâtiment près du collège qui abritait les sports de combat. Dans tous ces bâtiments l'entretien était difficile et les frais de chauffage très élevés.

Avons-nous depuis constaté des économies ?

                    Dans les cessions il faut noter aussi les terrains occupés depuis par les « Jardins de Romane ». Le montant de cette dernière vente devait s'intégrer dans le financement de la construction municipale en cours. Sur cette utilisation nous nous interrogeons aujourd'hui, car la note concernant les frais annexes de cette opération « Jardins de Romane » devient de plus en plus salée et nous n'en sommes peut-être pas encore au montant définitif.

Pour 421 000€ de terrains vendus, le projet coûte à ce jour 350 000€ aux contribuables dont près de 250 000€ provenant du seul budget communal (voirie, électricité, parking, subventions) le reste apporté par Loire Forez et le département (assainissement et voirie).

Aux chiffres que nous venons de citer il faudrait aussi rajouter des coûts d'acquisition et de transformation des bâtiments, mais ceux-ci, on les oublie toujours car ils font partie de l'héritage des anciennes municipalités. Il faut noter par contre que les ventes de propriétés et de terrains diminuent le capital communal. Dès à présent pensons à sa reconstitution pour préserver les capacités de développement de la commune.

Si cet article n'est pas un étalage de chiffres c'est bien volontaire, car nous pensons que pour Saint Romain le Puy la plus importante repose sur les stratégies budgétaires et non sur la guerre des chiffres, en les détaillant, ligne par ligne. 

                    Nous affirmons encore que diminuer la dette ne doit pas rester le seul objectif d'une municipalité, il est certes important mais ne doit pas occulter l'économie à réaliser sur les dépenses.

                    Economie qui repose sur une meilleure gestion des moyens matériels et humains, mais aussi sur plus de concertation et réflexion avant certaines prises de décisions.
 
 
 
 
 
 
 
D'autres articles    
 
     
  
Visiteurs: